Autres atteintes du genou

Comme toute articulation, le genou peut être touché par d’autres atteintes.

Les arthrites

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

En dehors de l’arthrose, il y a l’arthrite, c’est-à-dire une inflammation développée au cours de certaines maladies telles que la polyarthrite, ou la spondylarthrite ankylosante, et qui détruit peu à peu l’articulation.

Les entorses

Entorse du genou

Entorse du genou

Il est fréquent que l’atteinte du genou soit la conséquence d’une entorse, c’est-à-dire de l‘élongation de l’un des ligaments du genou.

Si l’entorse est souvent bénigne, il faut savoir qu’elle peut parfois être grave et poser des problèmes aussi ennuyeux sinon plus, que certaines fractures.

Il peut être nécessaire d’opérer, notamment lorsqu’un ligament est rompu.

Les lésions du ménisque

Lorsque le ménisque est atteint, ce qui est fréquent chez certains sportifs (skieurs, footballeurs), il peut s’agit d’une déchirure ou de la désinsertion d’une partie du ménisque à la suite d’un mouvement brutal et forcé.

Le symptôme le plus caractéristique est le blocage du genou.

Le sujet est en train de courir, de marcher ; tout à coup son genou se bloque et, pendant quelques instants il lui est impossible de le plier, ou de l’étendre.

La douleur est généralement très vive.

Lesion du menisque

Lesion du menisque

Puis, au bout de quelques seconde et à la suite de certains mouvements, le genou se débloque en provoquant une sensation de ressaut. La marche est alors reprise normalement.

Lorsque le malade décrit ces phénomènes de blocage, le médecin pense aussitôt au ménisque et demande une radiographie particulière, l’arthrographie, qui consiste à injecter de l’air dans l’articulation.

C’est le seul moyen de voir si le ménisque est lésé.

En effet, le ménisque n’est pas opaque aux rayons X et ne peut donc apparaître sur les radiographies normales.

Lorsque la gêne est trop importante, le seul traitement efficace consiste à enlever chirurgicalement le ménisque.

Les épanchements du genou

Les traumatismes peuvent être responsables d’un épanchement du synovie dans le genou. Celui-ci se met à gonfler, ce qui engendre des douleurs et une importante gêne à la marche.

Il est alors nécessaire de ponctionner le genou, et d’aspirer le liquide dont on retire parfois des quantités considérable.

Mais bien souvent, l’épanchement se reproduit et s’il persiste trop longtemps on peut tenter d’assécher le genou avec une synoviorthèse,  en injectant un produit radioactif dans l’articulation.

Quand ces traitements échouent, il faut confier le malade au chirurgien qui ôtera la synoviale enflammée responsable de l’épanchement.

Les nécroses

Une nécrose, c’est la mortification d’un petit fragment d’os et de cartilage, qui se détache et finit par tomber dans l’articulation.

Cette maladie s’observe surtout chez la femme de plus de 60 ans, notamment lorsqu’il existe une déformation du genou. Dans les cas importants il est parfois nécessaire d’opérer.

Les tendinites

Tendinite du genou

Tendinite du genou

Les éléments qui entourent l’articulation du genou peuvent s’enflammer, notamment les tendons et les bourses séreuses. Les infiltrations locales donnent dans ces cas des résultats brillants.

Ajouter un commentaire