Autres moyens de traitement de la goutte

A part les médicaments, il existe aussi d’autres moyens de traitement de la goutte.

Le régime alimentaire

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Les aliments

Il est assez simple et dépend essentiellement du poids.

Ceux qui ont un excès de poids doivent le perdre.

Or, il n’est qu’un seul moyen de maigrir : diminuer la ration alimentaire et la diminuer sur tous les aliments, aussi bien sur les viandes, dans les limites raisonnables, que sur le sucre et les graisses.
Cela est particulièrement vrai pour les goutteux qui sont également diabétiques ou ont trop de graisses dans le sang.
Mais, il ne faut pas suivre un régime trop sévère car les graisses du corps vont se mettre à fondre et seront utilisées à la place de l’alimentation, ce qui freine l’élimination d’acide urique dont le taux remonte.
Pour en terminer avec le régime, il faut dire un mot de l’alcool qui fait monter de façon très nette le taux sanguin d’acide urique.

Il est responsable de nombreuses crises de goutte.

On parle de l’alcool sous toutes ses formes : vin, bière, apéritifs, digestif.
De plus, il apporte de nombreuses calories et il empêche de maigrir.
Pour ces deux raisons, il est fortement déconseillé.
Les mesures diététiques (en dehors du problème de l’alcool) ne doivent plus être aussi sévères qu’autrefois.
On donnait alors aux goutteux un liste d’aliments riches en acide urique et donc interdit (viandes jeunes, abats, ris de veau).
C’est un fait : grâce aux comprimés, les goutteux peuvent être un peu plus gourmands… impunément.

Les boissons

Il faut prendre et si possible garder habitude de boire 1 litre et demi et si possible 2 litres d’eau par jour, notamment, le soir avant de se coucher (la bouteille est là, sur la table de nuit).

Cette précaution est particulièrement nécessaire pour ceux qui suivent un traitement à base d’uricosuriques.
Il également nécessaire d’alcaliniser les urines et l’on peut conseiller par exemple de boire 1 litre et demi d’une eau peu minéralisée : Contrexéville, Vittel, Evian et un demi litre de Vichy Célestins.

L’activité physique

Elle doit être modérée mais régulière : marche, natation, golf.

Mieux vaut éviter les exercices musculaires intensifs car ils peuvent entraîner une augmentation brutale de l’uricémie.

Les enfants des goutteux

Une fois dépassé la trentaine, on doit leur recommander de faire doser l’acide urique dans le sang.

Ce conseil est surtout valable pour les garçons puisqu’ils sont presque toujours concernés.

Si le taux est normal, tout est bien.

Cela signifie qu’en principe, ils ne sont pas prédisposés à la goutte.
Si le taux est supérieur à 70 milligrammes par litre, il doit être vérifié tous les ans ou tous les 2 ans.
On leur conseillera alors d’être de petits mangeurs, de petits buveurs de vin et de grands buveurs d’eau, de ne pas devenir obèses, en un mot : d’être sobres.

Ajouter un commentaire