Comment diagnostiquer l’arthrose de la hanche ou coxarthrose

C’est de loin la cause la plus fréquente des douleurs de la hanche. C’est aussi la plus grave des arthroses des membres.

Une douleur de la cuisse et du genou à la marche

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Les malades commencent à se plaindre d’une douleur au pli de l’aine, qui descend le long de la cuisse jusqu’au genou.

Plus rarement, la douleur part de la fesse et descend derrière la cuisse un peu comme une douleur sciatique avec laquelle elle risque d’être confondue.

Souvent, la douleur est surtout ressentie au genou, de telle sorte que le malade s’imagine longtemps avoir un rhumatisme du genou.

Elle est déclenchée par la marche et se calme au repos.

Quand il s’assoit, le malade ne souffre plus, mais la douleur reprend dès qu’il recommence à marcher.

Selon la gravité, elle apparaît après une marche plus ou moins longue.

La nuit, elle disparaît habituellement, mais il y a malheureusement des exceptions à cette règle.

De plus, la coxarthrose entraîne souvent une douleur au passage de la position assise à la position debout et les premiers pas sont pénibles.

Le matin au lever, la mise en route est difficile, comme s’il fallait en quelque sorte « dérouiller » la hanche.

Une raideur de la hanche

Outre la douleur, les malades sont aussi gênés par une petite raideur qui rend difficiles certains gestes :

  • s’accrouprir
  • se relever d’un siège bas
  • mettre ou lacer une chaussure

Devant de tels symptômes, le médecin pense immédiatement à la coxarthrose et demande des radiographies.

Seule la radiographie permet d’affirmer le diagnostic

Radiographie de la coxarthrose

Radiographie de la coxarthrose

Elle a, en outre, l’intérêt primordial de permettre la distinction entre les coxarthroses primitives, c’est-à-dire sans cause décelable et les coxarthroses secondaires qui sont la conséquence d’une malformation de la hanche.

Ajouter un commentaire