Le doigt à ressort

Il s’agit d’un petit désagrément assez fréquent, observé surtout chez les femmes d’une cinquantaine d’années, et désigné sous le nom pittoresque de « doigt à ressort ».

Symptôme

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

On a fermé la main, on la rouvre : un doigt ne s’étend plus, il reste plié, la première phalange fléchie sur la main.

On dirait qu’un obstacle mécanique s’oppose à ce qu’on l’étende.

On s’efforce en vain de vaincre cet obstacle, on sent une résistance, comme un ressort qui se tendrait… et qui cède soudain, parfois avec une sorte de craquement tandis que le doigt libéré, s’étend.

Mais le blocage se répète, et de plus en plus souvent. Il peut affecter d’autres doigts et finit parfois par entraîner une gêne assez sérieuse.

En palpant la paume de la main, on peut sentir la présence d’un nodule.

Il est à l’origine du phénomène :

  • quand le doigt se fléchit, le nodule s’engage sous une arche qui forme une sorte de collier au tendon
  • mais quant le doigt veut s’étendre, le nodule ne peut repasser à travers le collier : « l’extension est bloquée »
Le doigt à ressort

Le doigt à ressort

Traitement

Le traitement médical, le seul qui soit efficace, consiste à faire une ou plusieurs infiltrations dans la gaine du tendon et dans le nodule lui-même. Le résultat obtenu est généralement très brillant.

Si les récidives surviennent, on peut recommencer de la même façon et la gêne finit par disparaître.

Dans quelques cas rebelles, où les infiltrations ne donnent pas de résultat, il faut pratiquer alors une petite intervention chirurgicale afin d’enlever le nodule responsable.

Ajouter un commentaire