Les Acroparesthésies des doigts

« Acroparesthésies »tel est le nom donné à ces sensations anormales (paresthésie = sensation anormale, acro = extrémité) ou les doigts qui fourmillent.

Quelle en est la cause?

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Il ne s’agit pas d’un trouble de la circulation, mais de la compression d’un nerf dans le poignet.

Au poignet, en effet, les nerfs qui donnent la sensibilité à la main et aux doigts passent avec les tendons à travers une sorte de tunnel rigide que l’on appelle le canal carpien.

Si pour une raison quelconque, un gonflement des tissus se produit à l’intérieur de ce tunnel, les nerfs peuvent se trouver comprimés, et particulièrement le nerf médian qui donne la sensibilité aux 4 premiers doigts de la main.

Acroparesthésies

Acroparesthésies

Le traitement

Les médicaments sont généralement inefficaces, et le seul traitement utile consiste à pratiquer une infiltration dans le tunnel en question.

Elle est généralement suivie d’une disparition spectaculaire des troubles, 1 jour ou 2.

Mais il est vraisemblable que des rechutes surviendront dans l’avenir et nécessiteront le même traitement.

Parfois, mais rarement, les infiltrations ne donnent pas ou plus de résultat. Dans ce cas, il faut faire appel au chirurgien qui va libérer le nerf en sectionnant la petite bandelette qui ferme le tunnel et contribue à comprimer le nerf. Cette intervention nécessite quelques jours d’hospitalisation.

Le plus souvent, le résultat est spectaculaire sur les douleurs aiguës qui disparaissent aussitôt, mais il faut parfois attendre plusieurs mois avant d’obtenir une disparition complète.

Les fourmillements quant à eux sont beaucoup plus longs à disparaître et peuvent persister également pendant plusieurs mois, avec une sensation électrique au toucher du bout des doigts.

Il s’agit, en fait, d’une chirurgie plus délicate qu’il n’y paraît et qui doit être confiée à des chirurgiens pourvus d’une solide expérience.

Ajouter un commentaire