Les anti-inflammatoires sans cortisone

Chaque année, les laboratoires pharmaceutiques proposent aux médecins de nouveaux médicaments anti-inflammatoires actifs aussi bien sur les arthrites que sur poussées inflammatoires des arthroses.

Indométacine

Indométacine

Ces médicaments ne sont pas, bien entendu, un traitement véritable de la maladie, mais, en combattant l’inflammation ils permettent de calmer les douleurs, ce qui est très appréciable.

Il est bien difficile de dire quels sont les meilleurs.

Chaque médecin a son opinion et en fait le plus important reste l’opinion du malade.

Il faut rechercher celui qui apporte le meilleur soulagement.

Il n’est pas rare d’entendre le malade déclarer « tel produit ne me fait rien mais tel autre est pour moi miraculeux ».

Il arrive aussi qu’un médicament qui a été très actif pendant quelques semaines ou quelques mois devienne inefficace.

On peut alors le remplacer par un autre en espérant obtenir à nouveau la même efficacité.

Mais tout autant que l’efficacité, l’important est la tolérance.

Actuellement, les efforts des laboratoires portent avant tout sur la recherche d’une meilleure tolérance.

En effet, tous ces médicaments anti-inflammatoires sont plus ou moins agressifs vis-à-vis du tube digestif.

Pour l’instant, il ne semble pas encore exister de médicaments ayant nettement surclasse le Phénylbutazone et l’Indométacine, mais eux aussi ont leurs inconvénients.

la Phénylbutazone et ses dérivés

Ne ratez aucun article, inscrivez-vous à la newsletter
Vous pourrez vous en désinscrire à tout moment

Phénylbutazone

Phénylbutazone

Outre leur agressivité digestive, elles peuvent aussi à la longue être toxiques pour les reins et les cellules sanguines.

L’indométacine

L’indométacine prescrite pendant longtemps peut avoir des inconvénients, notamment digestifs.

Mais elle peut, de plus, être responsable de maux de tête ou de vertiges très désagréables qui obligent à l’interrompre.

On ne dressera pas la liste de tous les anti-inflammatoires actuellement sur le marché car elle est en perpétuel remaniement.

Seul, votre médecin est apte à vous conseiller en fonction de ce qu’il sait de ces nouveaux médicaments et surtout de ce qu’il sait de vous.

Ajouter un commentaire